divers_0142Ce matin, je me suis levé avec une envie folle de gâter mon fils avec du jus d'orange fraîchement pressé par lui et moi.  :)    J'ai donc décidé de donner une dernière chance à ma pseudo "centrifugeuse/presse-jus" (j'ai osé l'essayer deux fois et les deux fois n'ont pas remporté grand succès !).  Mais ce matin, allez chercher pourquoi, ça a fonctionné à merveille.  Probablement Isaac...   :) 

Tout ça pour dire que j'avais prévu ce qui allait occuper ma soirée en prélevant doucement les pelures de mes oranges avant de les passer dans la fameuse machine.  J'ai donc voulu essayer de refaire des écorces d'orange confites (j'en suis une adepte !) puisque la dernière fois, ça non plus, ça n'avait pas été très winner.  Encore une fois, aujourd'hui, ça a fonctionné !  Dois-je en conclure que c'était une bon jour pour la popotte ?  :)

Vous aurez besoin...

  • De pelure d'orange (j'en avais prélevé de cinq oranges que j'avais taillé en quatre morceaux chaque orange)
  • De sucre et d'eau en quantité égale (j'ai utilisé 3 tasses de chaque)
  • Un peu sirop de maïs blanc (ou encore du glucose) pour éviter que le sucre ne se cristallise (j'en ai mis environ 2 cuil. à soupe)
  • De temps... parce que ça demande une petite soirée de libre !   :)

Pour commencer, on doit blanchir les pelures d'orange.  Pour ce faire, on mets les pelures d'orange dans une casserole qu'on remplit d'eau froide.   On porte à ébullition et on compte de 3 à 5 minutes.  On rince à l'eau froide et si on a le temps (mais ce n'est pas obligatoire; c'est juste que ça enlève encore un peu d'amertume), on recommence une autre fois.

Ensuite, on mélange l'eau, le sucre et le sirop de maïs (ou glucose) dans notre casserole.  On chauffe un peu.  Lorsque le sucre est presque dissout, on y met nos pelures d'orange et on porte à ébullition.  On baisse alors le feu à moyen-doux, on couvre et on compte une heure.  Eh oui !

On laisse refroidir (dans le sirop) et on recommence...  C'est-à-dire qu'on ramène à ébullition, on baisse le feu, on couvre et on compte encore une autre heure.  On laisse refroidir et... on recommence une dernière fois.  On doit faire trois "cuissons" d'une heure chaque et bien laisser refroidir entre chaque.  Si jamais, au cours des ébullitions, on venait à manquer de sirop, que le sirop devienne trop épais, on n'a qu'à rajouter l'eau nécessaire.

divers_017Lorsque tout cela est fait, on laisse égoutter sur une grille toute la nuit.  Et voilà ! 

Si vous êtes impatients comme moi, vous en aurez pris un morceau ou deux que vous aurez coupés et que vous tremperez dans du chocolat fondu !  Et si vous êtes vraiment aussi gourmands que moi, vous prendrez le chocolat fondu qu'il vous reste pour tester la recette de bleuets au chocolat de Tarzile !  :)